Éducation à la relation : FAIT et JUGEMENT

Ce matin, quelques parents de la classe de CE1-CM1 ont participé avec nous à une séance d’éducation à la relation. L’objectif était de faire la différence entre un fait et un jugement.

-> En effet, lors d’un conflit, on peut prêter des sentiments ou des intentions à autrui, de façon erronée. Cela risque d’envenimer la situation et fausse le dialogue, d’où l’importance, lors des messages clairs, de parler en « je » de ses propres émotions et de décrire une situation de façon factuelle.

* Première activité avec une consigne en apparence simple : « Dire ce qu’on voit sur cette image. »

Extrait « Les petits médiateurs, université de paix »

Pourtant, la plupart des phrases proposées relevaient non de la description objective, mais déjà de l’interprétation.

exemples de phrases « j’imagine, j’interprète » : La petite fille pleure parce qu’elle veut la pomme. Le garçon nargue la fille. La fille transpire, elle vient de courir vite. Le garçon va offrir la pomme à la fille qui est triste pour la consoler,

exemples de phrases « je vois » : Un garçon tient une pomme. Il y a une goutte au coin de l’œil de la fille. Le garçon tire la langue.


* Nous avons continué par l’écoute d’un court récit. Il s’agissait de repérer si les phrases des personnages décrivaient un fait vu / entendu, ou d’un jugement.

* Enfin, nous avons regardé des images en trompe-l’œil, où chacun pouvait « voir » (en réalité, « interpréter ») des choses différentes alors que nous avions tous le même dessin sous les yeux !

canard OU lapin ?
jeun femme au visage fin OU femme plus âgée avec un gros nez ?
arbre OU deux profils qui se font face ?