Education à la relation en CE1-CM1

Souder le groupe classe

Depuis le début de l'année, une à deux fois par semaine, le matin, nous commençons la journée par un jeu de cohésion de groupe. C'est important pour notre classe un peu particulière, regroupant des élèves d'âges très différents, qui ne se connaissaient pas forcément. Nous faisons de petits jeux, qui demandent de se connaître un peu. Les enfants aiment beaucoup Le robot lent et Je m'assieds dans l'herbe... Les jeux sont réussis si l'on connaît les prénoms de chacun, si l'on est attentif, si le groupe fonctionne.

Nous pratiquons aussi la météo du moral, comme les CE1 de Mélanie.

 

Exprimer ses émotions plus précisément

Cette semaine, nous avons utilisé des carrés de couleur, chaque couleur étant associée à une émotion principale (rouge -> la colère, jaune -> la joie, bleu -> la tristesse, vert -> la peur). Chacun choisit un carré de couleur qu'il montre aux autres. On est libre d'expliquer ou non la raison de son choix. Les nuances de couleur permettent d'affiner son émotion, ainsi qu'une liste d'adjectifs à disposition, différenciée pour les CE1 et les CM1.

"J'ai choisi du bleu car je me sens seule, depuis que mes amis sont cas contacts et absents de l'école."

"J'ai pris du jaune car je suis très content et excité ce matin, j'ai hâte de découvrir tout ce que l'on va faire."

"J'ai choisi du vert clair car je suis un peu inquiète, quand je ne connais pas le programme des activités."

 

Découvrir les attitudes possibles lors d'un conflit

Nous avons ensuite découvert les 4 figures. Il s'agit de comprendre, en situation de conflit, c'est à dire de désaccord, comment réagit un animal. Puis nous avons analysé ce qui est le plus important pour lui pour l'issue du conflit : obtenir ce qu'il souhaite ou préserver sa relation à l'autre.

* Le LION rugit, peut se montrer agressif : il impose à l'autre sa volonté. Agir en lion, c'est chercher à obtenir ce que je veux en priorité.

* Le CAMELEON change de couleur en fonction de l'objet sur lequel il se trouve : il s'adapte à l'autre. Agir en caméléon, c'est préserver avant tout ma relation à l'autre.

* La TORTUE se cache sous sa carapace : elle fuit le conflit, ne communique plus. Agir en tortue, c'est perdre de vue à la fois ce que je veux et ma relation à l'autre.

* Le DAUPHIN est intelligent et généreux, il peut sauver des vies humaines, il coopère avec d'autres dauphins : il cherche une solution avec l'autre. Agir en dauphin, c'est garder mon objectif en tête, ne tout en préservant ma relation, vouloir trouver une solution avec l'autre.

« »

Le dauphin ('chouchou' de nombreux enfants) est donc l'animal idéal, à privilégier au maximum. Cependant, les enfants sont conscients que parfois, il faut avoir une attitude de lion, notamment en cas de danger.

Chaque élève a réfléchi à son attitude lors d'un conflit et essayé de se positionner sous la photo de l'animal dont l'attitude lui correspond le plus. Très difficile de s'auto-analyser ! Souvent, ce sont les camarades qui, en rappelant une situation vécue, ont aidé à prendre conscience de telle ou telle attitude.

Par exemple, certains se jugeaient lions, alors que leur attitude relève davantage du dauphin. En outre, en discutant, nous avons réalisé que nous avons la chance d'avoir deux élèves qui jouent souvent le rôle de médiateurs, elles aident les autres à se positionner comme dauphins.

Nous avons aussi remarqué que l'attitude varie selon le contexte : certains ont plutôt une attitude de dauphin ou de tortue à l'école, mais estiment qu'ils sont lion avec leur fratrie.

Pour terminer, nous avons fait de petits jeux de rôles, pour expérimenter une attitude. On devait mimer un conflit autour d’une tablette de chocolat’ en endossant un rôle donné. Cela nous a permis de voir qu'il est plus facile de jouer le rôle de la tortue que du dauphin, que l'attitude d'une même personne peut changer au cours d'un conflit, ou encore que les efforts du dauphin seront stériles si la personne en face reste lion...

Plusieurs élèves ont dit avoir appris sur eux-mêmes et sur le mécanisme de relation avec les autres.
 

« »