Manipuler, construire plein de collections d’objets

Tout d’abord , beaucoup d’objets sont posés sur une table. Les élèves observent , nomment les objets et mettent ensemble les objets qui sont pareil.

Puis la maitresse propose à chaque élève de transporter sa collection sur l’une des trois tables qui porte le nom de sa collection: collection des 1, des 2 ou des 3 .

A partir de là, le dialogue mathématiques s’installe.

Une activité ludique pour manipuler les nombres

Afin de visualiser si l’élève pratique la correspondance terme à terme ou mémorise une quantité nous avons proposé à chacun de reproduire dans son assiette la salade de fruits proposée.
Dans un premier temps, tous les fruits sont posés au centre de la table.
Puis les fruits sont à aller chercher sur une autre table , ce qui permet de voir le fonctionnement de chacun. ( L’enfant qui va chercher les fruits en plusieurs voyages et celui qui compte , mémorise les quantités et va chercher les fruits en un seul voyage)

Le bonhomme du mois de janvier

Les élèves  continuent à travailler le dessin du bonhomme. Ce mois-ci pour améliorer leur dessin, ils ont écouté une chanson d’Anne Sylvestre « Pour dessiner un bonhomme ». Cette chanson décrit les différentes étapes pour dessiner un bonhomme. Après plusieurs écoutes, ils ont dessiné leur bonhomme en suivant les paroles de la chanson.

Une autre séance a permis aux élèves de se concentrer sur le dessin de la tête et des bras. Le buste et les jambes ont été assemblés et collés.

Les anniversaires du mois de janvier et février

C’est toujours un vrai plaisir et règal de préparer les gâteaux pour les anniversaires: chercher les ingrédients et les ustensiles, mesurer, casser les oeufs, verser, remuer et goûter…

Le jour suivant nous avons souhaité un joyeux anniversaire à Rose, Nicolas, Mélanie, Jules et Valentin qui ont fêté leur 4 ans.

Construire le nombre pour exprimer une quantité

Le nombre se construit toujours par comparaison. Il est inutile dans un premier temps de passer par le comptage oral . En revanche afin de stabiliser la connaissance des petits nombres , il est essentiel de découvrir, analyser, créer des ressemblances ou des différences…de passer par des phases de comparaison en utilisant la correspondance terme à terme.

En effet, lorsqu’on montre à un enfant des collections déjà constituées, équivalentes mais présentées de façon différente, il est fort probable qu’il fasse une erreur de jugement ( Dans l’exemple ci dessous: la blanche est plus grande que la collection des pions jaunes )

Il en est de même si on propose par exemple , 3 gros clipos et 3 petits jetons… La taille, la disposition dans l’espace, le volume des objets va modifier le pensée de l’enfant tant que la connaissance du nombre n’est pas stabilisée. C’est la raison pour laquelle il faut proposer , plein d’exercice différents avec plein d’objets ou matériaux différents… et ceci avant d’apprendre à compter!!!

Et, c’est en utilisant la correspondance terme à terme que l’enfant prend conscience que les collections sont « pareil pareil »

Il est également important que l’enfant manipule et construise des collections . C’est ce que nous proposons aux élèves. Chaque élève reçoit une carte: ( collection de doigts, de pions …présentées dans des dispositions spatiales différentes) à lui , de construire avec des objets à sa disposition une collection équivalente.

Si l’engagement actif de l’enfant est essentiel, il est également essentiel de lui donner la possibilité d’exprimer sa démarche , de la confronter à celle des autres. Aussi , si nous manipulons , nous prenons aussi le temps d’échanger.. chacun disant comment il s’y prend , ce qui est facile ou difficile …