enfin les photos de la classe verte des GS !

Désolée pour ce retard dans les photos… mais les voilà !

lundi 14 mai :le temps est maussade mais les cœurs légers, les élèves sont impatients de monter dans le bus pour partir à l’aventure!

… une dernière photo !

Doudou Loup et Louve sont du voyage, les rois des enfants qui se les disputent!

Nous voilà arrivés !

Nous posons les valises, faisons un bon goûter (à ne pas confondre avec le pique nique même si le sandwich nous tend les bras!) puis direction l’atelier du livre pour les premières consignes: tout le monde écoute sagement!

Nous sommes à Carcassonne pour illustrer l’histoire que l’on a inventé en classe, en faire la couverture puis la reliure :

Puis séparation en deux groupes : ceux qui fabriquent le papier recyclé et ceux qui impriment les illustrations par gravure :

1°  groupe : présentation de l’historique du papier et de ses origines végétales :

on faut sécher….

2° groupe : gravure :

on repasse nos dessins sur un carton souple puis on grave les traits en creux à l’aide d’un stylé : dur dur pour les petits doigts!

puis mise en couleur : attention, avec la presse, il faut des muscles !

Certains commencent aussi à fabriquer du papier marbré :

Après le pique nique, on reprend les ateliers; certains jouent avec les lettres mobiles pour faire leur prénom, les autres changent d’atelier :

certains font le prénom de Loup ou de leur frère!

Certains élèves ont commencés à peindre la couverture en beige puis à faire les carrés colorés à l’aide d’un pochoir :

Voilà, première journée terminée, bien riche en évènement et où chacun a beaucoup travaillé! Direction la salle à manger puis au lit (après une mini veillée conte!)

Mardi 15 mai : petit déjeuner tonique pour se donner de l’énergie ! La nuit s’est bien passée, il a même fallu en réveiller certains! Les valises sont bouclées et les chambres défaites avant de descendre : on est dans les temps!

On reprend les ateliers : toutes les planches colorées sont imprimées, les titres sur la couverture sont imprimées aussi. Il faut coller les illustrations sur les pages, dessiner le loup par pochoir sur la couverture puis relier le tout!

D’abord, la gravure du titre complet sur la page de garde :

Profitant d’une accalmie et d’une heure avant le départ, nous voilà partis à l’assaut de la cité!

et même surpris par la cité transformée en œuvre d’art !

« L’oeuvre du suisse Félice Varini, spécialiste des installations sur de très grands bâtiments, crée la polémique.

Non vous ne rêvez pas. Ce sont de vrais cercles concentriques de peinture jaune qui décorent désormais les murs et les donjons du monument classé de la Cité de Carcassonne (Aude). Il s’agissait de célébrer le vingtième anniversaire de l’inscription du monument au patrimoine mondial de l’Unesco. Alors, va pour l’œuvre contemporaine de l’artiste suisse Félice Varini, spécialiste des installations sur de très grands bâtiments, depuis les trois châteaux de Bellinzona dans le Tessin jusqu’à la terrasse du Grand Palais ou l’orangerie du Château de Versailles.

L’œuvre temporaire constituée de quinze cercles a été baptisée « concentrique, excentrique ». Elle disparaitra à la fin de l’été. « Le Point de vue s’est imposé de lui-même. Ce n’est pas moi seulement qui travaille. C’est l’architecture qui dialogue. Ici l’idée des cercles s’est imposée et la couleur jaune aussi pour trancher avec la couleur ocre des murs de pierre, le bleu du ciel et le vert de la nature. Je voulais un jaune très lumineux, pétillant qui reste profondément jaune et clair, presque électrique. Je suis satisfait du rendu chromatique » explique l’artiste natif de Locarno et installé à Paris.

Des bandes d’aluminium autocollantes et jaune

Ainsi pendant un mois, huit peintres cordistes ont-ils collé sur les murs du moyen-âge des bandes d’aluminium autocollantes et teintées de jaune. Ils ont terminé leur travail d’équilibriste jeudi dernier. « C’est magnifique. Vraiment. C’est une vraie réussite. Et cela va nous ramener beaucoup de monde, je pense. Il faut rester ouvert d’esprit, inventer, même si ici, les gens ne sont pas tous sur cette même longueur d’onde de l’ouverture d’esprit » s’exclame Gaëlle Bietrix, commerçante de la Cité et qui découvre pour la première fois l’installation graphique qui semble emprisonner la porte d’Aude, celle qui donne sur la ville et la bastide de Carcassonne.

« Mais c’est ignoble. Et c’est coûteux. Déjà qu’on n’a pas les budgets pour entretenir ou de réparer la citadelle. Pire ! le service des monuments nationaux nous interdit de déposer quoi que ce soit devant notre boutique. Et pour finir on nous demande de remplir une flopée de dossiers avant de recevoir une réponse négative neuf fois sur dix. Et là, on met de la peinture jaune sur les murs alors que certains touristes font vingt heures d’avion pour découvrir notre monument» répond un commerçant énervé, alors qu’une pétition de protestataires a été mise en ligne sur internet.

Une oeuvre disponible sur la voie publique

« C’est une œuvre ouverte à tous, totalement disponible sur la voie publique. C’est tout le contraire de quelque chose enfermée dans un musée » répond Felice Varini qui ne souhaite pas détailler le montage financier de l’opération, dont le budget est porté principalement par la caisse des monuments nationaux. Pour surprendre et éblouir les visiteurs, comme ce couple d’américains. Arrivés de Pensylvanie, ils étaient juchés sur la terrasse de l’ Hôtel de la Cité et ils redoutaient, (« oh my God / oh mon Dieu ») que ce jaune-là soit la nouvelle couleur définitive du chef-d’œuvre médiéval. »

Culture & LoisirsCarcassonneLa cité de CarcassonneFelice VarinipolémiqueOccitanie
 
Puis c’est l’heure du retour… certains sont bien fatigués, mais ces deux jours furent superbes, merci aux animatrices de l’atelier du livre qui nous ont permis de repartir avec un livre très abouti pour chaque enfant. Merci à Marion pour son aide, son efficacité et son sourire auprès des enfants !

Mais de retour à l’école, tout le monde est heureux de recevoir son livre !

Quelle fierté pour ce beau travail !

les émotions chez les Grandes Sections

Cette période, nous travaillons sur les sentiments : quels sont-ils, comment s’expriment-ils? Comment réagissons-nous selon tel ou tel sentiment? …

Nous avons lu plusieurs albums pour classer ensuite les divers mots des sentiments dans des « bouteilles colorées » comme nus le montrait l’un de ces albums :

Voici les illustrations de quelques uns ce ces albums…

Maintenant, à partir de tous ces sentiments, nous allons inventer notre histoire pour notre classe verte !

Espérons aussi que tout ce travail aidera les élèves à appendre à gérer la frustration, à gérer leurs émotions et à moins se laisser dominer par elles!

nouveaux ateliers style Montessori en GS depuis le retour des vacances :

Avec le retour en classe, les élèves ont découverts de nombreux nouveaux ateliers qui leur permettent d’acquérir de nouveaux savoirs, faire des apprentissages différemment pour apprendre autrement :

travail autour des formes géométriques

des mosaïques,

des tamgrams

manipulations et dextérité : introduire le plus de piques possibles dans les trous d’un cylindre;

nouveaux puzzles plus complexes;

puzzles bandes pour compter de 1 à 15

château et princesse : reconstituer un château de 16 pièces en regardant le moins possble le modèle donné;

sudoku des émotions

pantin 10 pièces,

piquage

moyen de locomotion des animaux

addition de deux dés et association de l’écriture chiffrée écrite sur des bonhommes qui vont pouvoir « danser »!

manipulation et dextérité : pipettes, eau, seringue,

eeau colorée, seringue et porte savon : mettre juste la goutte qu’il faut !

les animaux : mâle femelle, bébé, lieu de vie; :

complément à 10 : dessiner les points qui manquent pour que le total des deux ailes fasse 10

 

et d’autres ateliers qu’ils n’ont pas encore fini de découvrir!

 

des loups, des loups … des louves chez les GS !

Doudou loup s’est trouvé une chérie lors de la St Valentin ! Profitant des vacances, il est parti en ballade à Carcassonne. Et vous savez quoi ? Ils ont proposé aux élèves de partir en classe verte ! Du coup, chaque jour, en classe, nous effeuillons l’éphéméride spécial classe verte pour compter les jours qui nous restent avant le départ !

Loup et Louve préparent leur valise pour un départ imminent vers ….

 

Nous irons à la « maison du livre »  imprimer une histoire que nous allons inventer en classe…

Nous fabriquerons du papier, du papier marbré, ferons de la gravure, des illustrations, le tout pour partir avec de beaux ouvrages.

Chaque jour, nous collons sur une affiche le papier de l’éphéméride que nous détachons en comptant à l’envers…. J- 39 !

Pour accompagner Loup et Louve, un jour, tous les loups et louves des élèves sont venus passer la journée en classe avec nous ! Quelle ambiance !

Nos Loup et Louve continuent leurs voyages chez les élèves. Tout le monde (presque) l’a eu deux fois ! Ils vivent de belles aventures, parfois au sport des élèves, à la chasse aux œufs de Pâques… Beaucoup s’appliquent à leur confectionner des vêtements, des nouveaux objets : un bavoir, un skate, un étui pour ne pas se faire écraser la queue ! …

Des Rois à Pâques, on n’arrête plus les Grandes Sections dans leurs réalisations plastiques !

Sur le temps de la galette des rois, les élèves ont fabriqué une « galette à compter! »

Ils ont peint aux doigts (génial de s’en mettre partout!) une assiette en carton et l’ont décorée de rayures à l’aide d’une fourchette :

Ensuite ils ont complété un disque allant de  à1 à 8 en écrivant les chiffres et en collant dans chaque part le nombre exact d’éléments (repérage des nombres, correspondance terme à terme).

La galette peinte a été découpée d’une part, le disque glissé entre cette galette et une autre assiette, le tout fixé avec une attache parisienne. Il suffit de tourner le disque de dessous et de compter les objets!

Nous avons aussi fait des tableaux graphiques à partir de ronds : une photocopie de ronds est cachée dans chaque production, à vous de la retrouver !

Puis ce fut le temps de la préparation de Pâques avec la confection d’un drôle de panier en forme de boîte à œufs avec coqs, poussins et œufs à l’intérieur !

En anglais avec Leïla et Tia, les enfants ont appri une comptine et ont réalisé une belle carte où ils se sont transformés en poussins sortant de l’œuf, toutes les consignes étant données en anglais ! Ils ont acquis du vocabulaire à partir de jeu de mémory sur les mots principaux de Pâques.