Les journées du 15 et 16 février

Pendant deux jours les élèves de l’Ecole ont travaillé sur le thème du bien-être, de la relaxation et de la réflexion scientifique et à portée philosophique.

La première journée a débuté par une séance de relaxation:

Puis, ils ont réfléchi sur « pour ou contre la relaxation à l’école » et ont travaillé sur la notion de « Bien-être ».

L’après-midi a débuté par un temps d’écoute de musique classique et de coloriage de mandalas. Ce temps a permis aux élèves de se concentrer et d’être apte au travail. Cela permet également d’intégrer de vrais moments de pause pour libérer les élèves de leur stress face aux bruits et face à la durée d’une journée d’école.

Les élèves ont ensuite fait « le jeu du bandeau »

Il s’agit d’un jeu de rôle qui permet aux élèves de se rendre compte des comportements qui empêchent une ambiance de qualité dans une classe.

Le deuxième jour, les élèves ont réalisé des expériences scientifiques.

La classe a été divisé en trois groupes, chaque groupe ayant une question à résoudre.

  • Pourquoi le ciel est-il bleu?
  • Comment se forme un tourbillon?
  • Comment étouffer une flamme sans souffler?

Chaque groupe, à l’aide du matériel fourni a émis des hypothèses et a réalisé leur expérience. Ils ont alors pu voir ce qui  marchait et ce qui ne marchait pas.

Par exemple pour le groupe du tourbillon, ils ont proposé de remuer l’eau avec une baguette ou d’agiter la bouteille. Leur expérimentation leur a permis d’invalider leurs propositions.

Dans un deuxième temps, les élèves ont réalisé l’expérience avec aide et ont pu réfléchir sur la conclusion de leur expérience et avoir une réponse scientifique de la question posée.

Le premier groupe a découvert que pour faire passer l’eau d’une bouteille dans une autre bouteille, celle-ci doit faire des tours de plus en plus petits, en spirale, pour passer à travers le goulot. On obtient un tourbillon!

Le deuxième groupe a découvert qu’en mélangeant du bicarbonate et du vinaigre, ils ont fabriqué du gaz: le dioxyde de carbone. Le mélange crée de la mousse et en penchant la bouteille, le gaz « coule » sur la flamme. Il remplace l’air autour de la mèche. Et sans air, sans oxygène pas de flamme!

Le troisième groupe, à l’aide d’un bol d’eau, de quelques gouttes de lait et d’une lampe torche ont fabriqué un ciel bleu avec un nuage. Comme la lumière du soleil, la lumière de la lampe contient les couleurs de l’arc-en-ciel. La lumière rencontre les petites gouttes de lait et change de direction. On dit qu’elle est « diffusée ». La couleur rouge est peu diffusée par les gouttes. Elle continue tout droit ! Résultat : On voit la lumière de la lampe rouge. La couleur bleue, elle, est très bien diffusée. Elle part dans toutes les directions ! On la voit même sur les côtés. C’est pour cela que le ciel est bleu. L’air et les poussières diffusent le bleu de la lumière du soleil.

La journée s’est achevée par la rencontre de Marilys qui a proposé aux élèves un atelier pour appendre à mieux se connaître.

179 consultation(s)